BLEU NUIT

 DIGITAL CAMERA

 

 

Au son de la cloche je me réveillais

Tocsin de forme limpide et bleu nuit,

Image de la région des songes…

 

Je descendais l’escalier en pas de vis

Me retrouvant ainsi dans une cour

Où un cèdre magnétique tirait vers lui

La lame des blancs rayons de Diane.

 

Des chants je me rapprochais,

Mélodies serpentines et discordantes

Jointes par l’humble corde de récitation…

 

Puis les vitraux devinrent muets,

Et les bougies se recueillirent,

Devant le rouge rubicond d’un tableau,

Le frêle soupir d’une statue de plâtre.

 

Des ombres éphémères flottaient dans les allées

Murmuraient à voix basse un prodigieux langage,

Laissant sur les dalles un nuage alchimique…

 

En haut dans la nef, voyageaient les Séraphins

Faisant se dresser les longues flammes des chandelles

Tandis que dans la crypte, en de fugaces arrangements,

S’alternaient ténèbres et lueurs bleu nuit.

 

 

 

 

 

 

Publicités