Ces rues de Tours où nul ne va jamais,
au hasard d’un après-midi torride et désert,
inventons-nous des parents…
Lui, bienveillant et maladroit
Elle gracile et réservée,
il l’attend à la sortie de son travail,
ne sait que faire de ses mains
et ses jambes trop grandes dans son pantalon,
elle est avec une amie et ne sait que dire,
au hasard des rues il les fait rire
puis vont boire à l’ombre d’une terrasse,
on y joue « Blues march », Art Blakey
et les jazz messengers…
tout cela s’évapore en à peine quelque chose
et pourtant l’haleine du soupirail en nos pas
fait se bouger le coeur et nouer la gorge…
img024