Qui que vous soyez, seul,
vous ferez la traversée du désert.
Il ne vous ménagera pas et peut avoir raison de vous
en quelques heures,
vous laissant en coquilles vides parmi d’autres vanités calcifiées.
Sur le chemin, écoutez les personnes qui savent,
elles vous vanteront la poussière d’or et les lingots
brûlant la corne sous vous pieds.
Ecoutez les personnes qui ne savent rien
où bien ne savent plus,
car ceux-là seuls ont troqué leur mots
contre un gobelet d’eau
qu’elles vous tendent de leurs mains hallucinées…
IMG_0265