Je ne saurais trouver une photo aussi désarmante de féminité…
Oui, une présence qui réduit les armes à néant dans un regard
infiniment intime.
L’enfant est dans la dorure, qu’il soit son fils ou non,
qu’importe sa faiblesse ou son éclat,
cela n’a pas d’importance.
Une cuisine, un appartement qui n’ont aucun charme particulier
mais dont un peintre imaginaire fit apparaître une madone
à la vie simple et solitaire, au tutoiement facile,
trois couleurs suffiront pour la lumière,
une porte anodine et un carrelage ascétique pour unique scène.
Et pourtant, malgré cette sobriété,
un voile manque encore,
une peur d’altérer cette photo dont la mise au grand jour
ne fut pas la vocation…
Mais existe t’il un monde plus redoutable,
que celui-ci, qui a tant besoin de féminin ?
img139