Comme les autres, j’aurai déplié une chaise de brasserie et, au Luxembourg ou ailleurs, je me serai laissé à la vacance estivale mesurée…
on lit les nouvelles, elles ne sont pas bonnes mais que peut-il advenir ici, dans ce village d’âmes ? dans le bruit apaisant du gravier, cela n’aurait guère de sens…
Peut-être aurai-je été cet homme, jambes croisées, au visage épais évoquant on ne sait quoi de tzigane ou de russe, silencieux de surcroît, parlant mal la langue.
Ils sont passés devant moi, ce monsieur à la barbe Erik Satie et cette étrange dame aux yeux noirs de salamandre…
Je suis allé chercher la photo quelques jours après à la boutique. J’ai remarqué cet homme tout de blanc vêtu et ces personnages enfouis comme dans un tableau hollandais.
Un cliché pris quelque part, des fils tendus que firent sonner de leurs doigts tous ces gens, toutes ces époques, toutes ces histoires…
1930