Archive for octobre 2019

Untitled

Hello Earth…
Puis le sage s’en est allé, le sourire aux lèvres, il n’a pas peur du gouffre des espaces infinis, pas peur du silence résiduel entre lui et le vide, ce « larsen » de la vacuité, ce flux sanguin des origines…
La pulsation des étoiles s’apparente au battement des cils de l’océan, à la danse sidérale des algues, au déploiement sans fin d’une fleur du désert.
Puis les lueurs se font rares, le sage tourbillonne sur lui-même et se sépare de ce qui à fait sa forme. Le son, à son tour, s’en va séjourner dans l’infiniment petit, le temps a disloqué la grille de son échiquier, l’espace n’est plus qu’un souvenir d’écume quantique.
Et le sage rit, enfin.
milky-way-2695569_1920_0

Telle est la vie

Rembrandt Van Rijn, l’autoportrait de 1628…
Telles sont les saisons de l’âme, le plus profond de l’être est automnal, c’est à dire beau dans une simple magnificence qui ne lui appartient pas…
Ici, le regard est une lueur dans un chemin forestier, la chevelure est de lierre et la peau pâle est celle des êtres résignés. Pas d’épiderme trop rose ni de dorures martiales, la brume, le cuir mouillé suffiront. Pas d’espoir fou qui ne dure, juste de l’éphémère d’une beauté simple, telle est la vie en automne…cda_actu_2019_autoportrait_1628_rembrandt_ok-tt-width-970-height-545-fill-1-crop-0-bgcolor-ffffff

Prophète

La sourde-muette, le militaire, les nobles, le marchand de vaches, ceux des hameaux…Tous sont conviés à la noce et, entre deux traités internationaux où les populations sont jouées au dé, on dansera d’une danse allègre…
La posture est longue devant le photographe et c’est pendant ce point d’orgue qu’un des personnages du rang du haut à jeté spontanément une main tendue au-delà du temps.
Une main prophétique, semblant porter les aspirations du groupe entier. Nous sommes tous encore ici, vivons, souffrons mais dansons, fiers de notre insolence face aux turpitudes du monde, nous tenons notre poste d’humain avec ferveur et passion…
Un siècle plus tard, deux personnes contemplent et s’amusent devant la photo, une douce intuition s’éprend d’eux…

(Pour A.D.)mariage 001