Guitare (3)r N&b

Je ne pourrais être qu’un voile de brume balladé par les vents au dessus des vallées, mais l’existence en a décidé tout autrement, c’est ainsi…
Tout commence par une enfance entre deux époques : les immeubles émergeaient des terrains vagues et des friches et il nous arrivait d’y capturer un hérisson avant d’entrer en classe, avec dans le cartable, cette petite boule couverte de puces.
Les dimanches à la pêche et puis l’adolescence où le contact avec la nature se dénoue pendant quelques temps.

A la sortie du lycée  la musique est devenue une option sérieuse et, chose dont je ne savais rien à l’époque, une voie d’éveil…
Quelques lectures, quelques dessins, à peine quelques écrits, des velléités…

Bientôt la musique-divertissement ne se suffira pas à elle-même et m’amènera vers des chemins d’un tout autre aspect : la musicothérapie et les musiques méditatives.
Le contact avec la nature s’est renoué, comme la ficaire ouvre la lunaison de printemps.

Les mots ont commencé à sourdre presque quarante ans après la cueillette des hérissons.
La découverte des poètes du XIXeme puis Vincenot, Bobin, Modiano et tant d’autres…
Des pages se remplissent presque malgré moi,
Que racontent-elles ?
l’histoire des saisons, la nature qui se raconterait elle-même, le passé proche, les âges obscurs, des miniatures, des marionnettes dans un castelet, l’hiver au plus fort, l’été au plus secret…

Bien à vous…

EMMANUEL

P.S : Mes textes  en livre !

 » Faubourgs et bois noirs » une quarantaine de textes,

         12 euros (envoi compris),

         email : emmanuel.rousseau@sfr.fr

Publicités